Aujourd'hui, la parole

II Dimanche du T.O.
Saturday, 16 January 2021
( 1 Sam 3, 3-10.19 / Ps 39 / 1 Cor 6, passim / Jn 1, 35- 42 )             La première parole prononcée par Jésus dans le quatrième évangile est une question : " Que cherchez-vous ? " La même question sera...

Dernières nouvelles

Monastère benedictine Koinonia de La Visitation.                                                                                                 Noel 2020 Rhêmes-Notre-Dame (Ao)       Comme Marie nous voulons faire grandir en nous cette Esperance que nous désirons partager avec tous les frères et sœurs...

( Is 60, 1 - 6 / Ps 71 / Eph 3, 2 - 3. 5 - 6 / Mt 2, 1 - 12 )

 

          La parole de l'apôtre Paul nous permet d'entrer directement et joyeusement dans le climat de cette solennité qui célèbre pleinement le mystère de l'Incarnation après les douze nuits qui se sont écoulées depuis le Noël du Seigneur : " Les peuples sont appelés en Jésus Christ à partager le même héritage, à former le même corps et à être participants à la même promesse par l'intermédiaire de l'Evangile " ( Eph 3, 6 ). La Pâque rejoint sa plénitude au matin de Pentecôte quand les apôtres sont capables, par le don et la force de l'Esprit de sortir à découvert et d'annoncer à tous que Christ est Ressuscité et Vivant. Ainsi, Noël se pare de lumière encore plus fulgurante à l'Epiphanie. Aujourd'hui s'accomplit le rêve et la vision du prophète Isaïe : " Les peuples marcheront vers ta lumière, les rois vers la splendeur de la source " ( Is 60,3 ). L'évangéliste Mathieu nous raconte comment certains " mages venus d'Orient à Jérusalem" emportant avec eux une découverte extraordinaire :"nous avons vu briller son étoile et nous sommes venus l'adorer" ( Mt 2, 1 -2 ). La naissance de l'Eglise , sacrement du salut pour toute l'humanité, se manifeste depuis le matin de Pentecôte comme une réalité constitutivement hybride et inclusive de tous les peuples et de toutes les cultures. Ceci parce que son mystère prend racine dans la révélation de Dieu qui, dans la chair du Verbe, est accueillie par les plus lointains, les plus étrangers, ceux qui ont le moins de facilité. Ce sont les Mages qui, dans l'évangile selon Mathieu tiennent la place des anges dont parle Luc et ce sont eux qui viennent annoncer à Israël l'accomplissement des promesses. Tout cela ne peut que perturber " tout Jérusalem" ( Mt 2, 3 ), mais ne perturbe pas les Mages eux-mêmes. Ceux-ci sont des hommes qui cherchent sincèrement la vérité avec une pureté de coeur. Pour cela les Mages savent toujours se remettre en route et même rectifier la direction jusqu'à changer totalement de programme : " ils s'en retournèrent vers leur pays par un autre chemin " ( Mt 2, 12 ). De ces hommes savants qui ont conservé la simplicité d'un enfant qui leur permet de ne pas être scandalisés mais de se réjouir quand " ils virent l'enfant avec Marie, sa mère " ( 2, 11 ), nous avons beaucoup à apprendre en tant que disciples et qu'Eglise. Il s'agit d'une profonde conversion à ce que Levinas expliquerait ainsi : " l'idée d'une vérité dont la manifestation n'est ni gloriese, ni acclamée, l'idée d'une vérité qui se montre dans son humilité comme la voix de la fin d'un silence ". Laissons-nous conduire par le " rêve " ( Mt 2, 11 ) d'une vérité faite " enfant" et accueillons notre guide en acceptant de changer toujours de route sans jamais désirer un but différent.