Aujourd'hui, la parole

Mouvement
Saturday, 08 August 2020
   XIX Dimanche du T.O. ( 1 R 19, 9- 13 / Ps 84 / Rm 9, 1 - 5 / Mt 14, 22 - 33 )             Les lectures de ce dimanche nous donnent un peu le mal de mer ou, pour certains, le mal des montagnes....ou le mal des...

XII Dimanche du T.O.

( Jr 20, 10 - 13 / Ps 68 / Rm 5, 12 - 15 / Mt 10, 26 - 33 )

 

          La parole du prophète Jérémie nous est offerte comme clé de compréhension et d'interprétation pour comprendre le message que le Seigneur Jésus nous adresse dans l'Evangile de ce jour, qui peut nous étonner, et pas qu'un peu : " Seigneur de l'univers, toi qui scrutes l'homme juste, toi qui sondes les coeurs et les reins, fais-moi voir la vengeance que tu leur infligeras " ( Jr 20, 12 ). Nous ne devons pas avoir honte de ce besoin qui monte de notre coeur - comme une marée - face au sentiment de menace, d'incompréhension, de refus et d'opposition que nous sentons alors grandir autour de nous comme une plante grimpante qui risque d'étouffer tout ce qui en nous est vivant et désire vivre. Les paroles du prophète Jérémie peuvent alors devenir les nôtres : " J'entendais les calomnies de la foule : l'épouvante de tous côtés ! Tous mes amis guettaient un faux pas " ( Jr 20, 10 ). Il est certain que ces sentiments profonds et terribles ont été vécus personnellement par le Seigneur Jésus lorqu'il s'approchait peu à peu de Jérusalem et que le conflit avec les scribes et les pharisiens devenait toujours plus fort. Jérémie et Jésus partagent la même réputation d'être " des hommes du conflit " mais ils partagent aussi leur grand désir de savoir y mettre fin d'une façon nouvelle pour la religion pour ouvrir un rapport avec Dieu toujours plus fondé dans " le coeur " ( Jr 31,31 ).

          De loin, Jérémie prépare la route à la prédication du Seigneur Jésus, particulièrement lié à cet homme du conflit et de l'espérance inestimable et parfois même identifié par certains à ce prophète ( Mt 16, 14 ) des temps nouveaux et des pratiques nouvelles. Nous pouvons mettre dans la bouche de ce prophète les mêmes paroles du Seigneur Jésus : " Ne craignez pas les hommes ; rien n'est voilé qui ne sera dévoilé, rien n'est caché qui ne sera connu" ( Mt 10, 26 ). Du coeur de ce prophète, quasiment forcé à mener et exercer un ministère aussi dangeureux et exigent, nous pouvons même réecouter la parole de l'apôtre Paul : " Mais, il n'en va pas du don de la grâce comme de la faute " ( Rm 5, 15 ).

          Juste avant l'arrivée de l'ennemi babylonien qui menace de détruire Jérusalem et de réduire le Temple en cendres - alors que tous réclament au Très - Haut une protection qui rende inefficace les machinations ennemies - le prophète Jérémie regarde plus loin.....regarde plus profondément....regarde avec et comme le Seigneur " le coeur et l'esprit" ( Jr 20, 12 ). Quand tous cherchent à se rassurer réciproquement pour ne pas changer entièrement sa propre façon de vivre et de lire sa vie et les événements, le prophète réclame un coeur nouveau et des attitudes nouvelles en commençant à les vivre personnellement et dans sa chair sans crainte, malgré les réticences. Le ministère prophétique auquel nous avons tous été consacrés au moment de notre baptême exige cette attitude d'intrusion dans l'Histoire sans peur et avec une sérénité fondée sur la certitude que sa propre force prend ses racines ailleurs. Alors, la parole du Seigneur Jésus nous rejoint profondément : " N'ayez pas peur de ceux qui tuent le corps, mais n'ont pas le pouvoir de tuer l'âme, craignez plutôt celui qui a le pouvoir de faire périr l'âme et le corps dans la Géhenne " ( Mt 10, 28 ).