Aujourd'hui, la parole

Ton nom est Vivant, alleluia !
Saturday, 23 May 2020
Ascension du Seigneur ( Ac 1, 1 - 11 / Ps 46 / Eph 1, 17 - 23 / Mt 28, 16 - 20 )             Au début du second volume, l'évangéliste Luc commence son oeuvre en disant de Jésus : " C'est à eux qu'il s'est...

 DIMANCHE DES RAMEAUX

 

          Au coeur de l'évangile selon Mathieu  est inclus, comme une perle incrustée dans le coeur de son message, un enseignement qui se fait invitation : " Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur " ( Mt 11, 29 ). Cette parole d'exhortation que nous cueillons sur les lèvres du Seigneur Jésus, comme si elle jaillissait directement de son coeur, s'offre à nous dans la liturgie de ce jour - au sommum de son incarnation et de sa réalité - afin de devenir pour nous un geste à contempler et un exemple à suivre. L' Eglise elle-même, en priant, est consciente de devoir se mettre à l'école du Christ Seigneur, non seulement en s'asseyant avec les " foules " ( Mt 5, 1 ) sur la montagne des béatitudes, mais en souffrant aussi avec son Epouse sur le mont où l'amour s'offre jusqu'à l'extrême et l'anéantissement le plus absolu. Pour cela, nous sommes invités à prier avec ces paroles : " Dieu tout puissant et éternel, qui a donné aux hommes comme modèle le Christ, ton Fils, notre Sauveur fait homme et humilié jusqu'à la mort en croix, fais que nous ayons toujours présent le grand enseignement de sa passion  " ( Collecte ). Le discours sur la montagne, comme évangile des béatitudes, révèle - dans la passion du Seigneur - un style précis sur le modèle duquel nous sommes appelés à conformer notre façon d'apprendre et de souffrir dans la vie. 

          Dans l'évangile de la Passion, que nous écoutons pendant la liturgie d'entrée en Semaine Sainte, l'évangéliste Mathieu attire toute notre attention sur une particularité : " Mais Jésus se taisait " ( Mt 26, 63 ). Au coeur de son offrande pascale, nous retrouvons en Jésus, qui en tant qu'homme est en plein accomplissement de sa vie et de sa conscience, la même note qui a marqué et signifié son incarnation et son accueil de la part de Joseph dans la maison de " David " ( Mt 1, 20 )....... dans la maison de notre humanité. A la fin comme au début, au début comme à la fin, nous trouvons le silence propre à l'amour ! La chair du Verbe et la ligne inconfondable de son humanisation resplendissent aujourd'hui dans toute leur fulgurance se révélant comme la vraie et l'unique gloire de " Jérusalem " ( 21, 1 ) qui l'accueille festoyante et interrogative : " Qui est cet homme ? " ( 21, 10 ). Cette question résonne dans notre coeur pendant que nous écoutons - encore une fois - le récit des " insultes " et des " crachats " ( Is 50, 6 ). Le prophète semble répondre à notre questionnement étonné et nous invite à imiter notre Unique Modèle comme aimait le répéter Charles de Foucauld : " Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un anon, le petit d'une bête de somme " ( Mt 21, 15 ). Le cortège royal qu'accomplit le Christ à Jérusalem est seulement le pâle reflet et la balbutiante prophétie du cortège nuptial qui accompagne le Seigneur vers la croix.

          Ce que le Verbe, réduit au silence par amour, réussit à dire en criant " à grande voix " ( 27, 50 ), entoure et parcourt le cosmos tout entier en bouleversant l'histoire de l'humanité : " le voile du temple se déchira en deux, du haut en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les tombeaux s'ouvrirent et les corps de nombreux saints qui étaient morts, ressuscitèrent " ( 27, 51 - 52 ). Par ces images, Mathieu veut nous faire comprendre que rien ne peut plus être comme avant face à la révélation d'un amour et d'une passion de Dieu pour nous qui va si loin ! A chacun de nous maintenant de trouver notre place dans le cortège nuptial du Christ doux et humble de coeur.

Seigneur Jésus, tu es pour nous l'exemple à suivre avec passion, le geste à contempler, le pas qui précède chacun de nos pas, le silence d'amour qui crie à grande voix, le mystère qui nous convoque et nous attire, tu es pour nous le Maître de douceur et d'humilité. Fais qu'une parcelle de ton coeur modèle notre coeur, à ton image, sur la voie que tu nous indiques, pour toujours. Kyrie eleison !