Aujourd'hui, la parole

Mouvement
Saturday, 08 August 2020
   XIX Dimanche du T.O. ( 1 R 19, 9- 13 / Ps 84 / Rm 9, 1 - 5 / Mt 14, 22 - 33 )             Les lectures de ce dimanche nous donnent un peu le mal de mer ou, pour certains, le mal des montagnes....ou le mal des...

XXII Dimanche du T.O.

(Si 3, passim / Ps 67 / Heb 12, 18 - 19 - 22 - 24 / Lc 14, 1. 7, 14 )

 

          L'attitude que le Seigneur Jésus nous invite à assumer dans toutes les situations de notre vie est celle d'une éducation pleine d'attention sincère envers l'autre. Cette éducation simple et sincère s'exprime par une parole que l'on utilise lorsque l'on invite quelqu'un à entrer dans un lieu ou à prendre un repas : " je vous en prie...! " Dans cette expression pourrait se cacher une simple et peut-être même une fausse gentillesse, ou alors le désir sincère de donner la priorité à l'autre afin de pouvoir lui manifester toute la joie d'être avec lui et de profiter de sa compagnie. Sommes-nous préoccupés par la place que nous occupons ou sommes-nous heureux de nous retrouver tous autour d'une même table où il apparaît clairement, au-delà de toutes les apparences, que nous sommes tous égaux devant la nourriture comme devant le mystère de la vie et de la mort. Pour cela, le Siracide nous exhorte vivement : " Plus tu es grand, plus tu dois te faire humble, et tu trouveras grâce devant le Seigneur". ( Si 3, 17 )

          La liturgie d'aujourd'hui, malgré les apparences, ne parle pas tellement de nous, mais du Seigneur Jésus ! Le verset qui introduit le passage évangélique est d'une grande importance pour comprendre le reste. Nous sommes un jour de " sabbat" ( Luc 14, 1 ) et le Seigneur est invité à un repas dans la maison d'un pharisien et tout le monde l'observe. La coutume veut que chacun occupe une place selon son propre rang et celui des autres. Voilà pourquoi tout le monde observe - comme déjà en d'autres occasions, et particulièrement un jour de sabbat - quelle sera la place que le Seigneur occupera....de façon à découvrir quelle place il souhaite occuper et en déduire ainsi qu'elle sera la prise de conscience de sa propre identité et de sa propre mission. Pour les personnes présentes, il est, certes, assez difficile de comprendre que la claire conscience d'être " médiateur de la nouvelle alliance" ( Heb 12, 24 ) n'a rien à voir avec la recherche frénétique - et tellement pathétique - d'une place d'honneur qui humilie les autres.

          A l'inverse des attentes et des coutumes, le Seigneur Jésus semble vouloir rester debout pour manifester clairement qu'il ne veut occuper aucune place ! Une fois encore, à travers une parabole, le Maître révèle et démasque ce à quoi certainement ses co-invités s'attendaient et craignaient : choisir une place trop honorable quitte à la céder honteusement à un autre ou faire tout son possible pour être préféré et honoré face à tous.....cela ne se déroule absolument pas ainsi. En plus, le Seigneur Jésus s'adresse directement à celui qui l'a invité et, il le remercie indirectement de l'avoir honoré d'être son invité justement parce qu'il l'a considéré comme égal aux " estropiés, aveugles et boiteux...." ( Lc 14, 13 ) qui ne peuvent échanger leur place. Voici la place de Jésus : au milieu de ceux qui ne peuvent en changer ! La seule fois que le Seigneur invite quelqu'un à un repas, c'est pour dire que sa vie a été trahie, offerte et tournée en dérision . Oui, aujourd'hui, Jésus ne parle pas de nous, il parle de lui-même et il dit à chaque femme et à chaque homme: : " après vous, je vous en prie....!"

Seigneur Jésus, libère notre coeur des faux besoins, de la recherche de sécurité qui en disent long sur nos peurs, sur les nostalgies cachées, sur nos relations blessées. Aide-nous à nous reconnaître pauvres, estropiés et boiteux et à nous accepter ainsi, à avoir confiance en Toi, à partager le pain de la joie et de la douleur et à faire surgir, là où le chemin est douloureux et obscur, de merveilleux reflets de ton visage bien-aimé.